La petite fille aux yeux de glace
Assise au bord de la route
Observe les gens qui passent
Comme si elle connaissait leurs doutes.

Immobile et rêveuse sur son banc
Elle ne cherche pas à comprendre
La courte vie qui l'attend
Et qui se finira en cendres

Paisible et détendue face à la détresse
Des gens pressés qui ne la voient pas
Elle calme un peu la tristesse
De ceux qui entendent sa voix

La mélodie de sa chanson résonne
Dans les oreilles puis entre les dents.
Son apparence négligée détonne
Sur le parvis de la gare étincelant.

Finalement, elle se lève puis s'en va
Laissant un vide perceptible dans la vie
De cette foule qui ne veut surtout pas
Savoir d'où elle vient ni où elle est partie

© B.Dauvissat