Le soleil se montre, les nuages fuient et le ciel est bleu
j'émerge, ouvre les yeux, les volets puis les yeux
Derrière le béton et l'autoroute, je vois déjà des virages
Et la disparition de la bande de peur qui se présage

Je dois apprendre à maîtriser le bitume
Si je ne veux pas être celui que l'on enfume
A chaque sortie, celui qui se fait chambrer
Parce que tous les rétros connaissent son reflet

Je roule plaisir là où d'autres roulent utile
Mais ma vie n'est pas qu'une remontée de file
L'autoroute et la vitesse, ça fait les pneu carrés
Et il n'y a qu'en courbe que vous me verrez kiffer

Vite, la dorsale, les bottes et le blouson
Toute l'armure, il ne manque que le canasson
C'est sûr, je vais en croiser des blaireaux en short
Ceux-là, on se demande même pourquoi ils ont le droit de vote

Puis vient la réanimation de la monture tant désirée
Elle me fait peur et a besoin de trois essais pour démarrer
Elle se venge de n'avoir pas tourné depuis dimanche
Et enfin réveille les derniers voisins par son bruit d'avalanche

Je roule plaisir là où d'autres roulent utile
Mais ma vie n'est pas qu'une remontée de file
L'autoroute et la vitesse, ça fait les pneu carrés
Et il n'y a qu'en courbe que vous me verrez kiffer

Je connais mon quartier et les pièges à éviter
Les petites rue que personne ne pense à visiter
Tant bien que mal et de peu, j'évite le bouchon
que provoque la famille qui va s'alimenter chez Champion

Il n'y a plus de voitures, la route enfin n'est plus qu'à moi
Je reconnais : Deux virages à gauche juste avant le grand droit
Hein quoi ? Comment ça, c'est déjà l'heure de rentrer ?
Oui Chérie, j'ai compris, j'ai fini de jouer...

Je roule plaisir là où d'autres roulent utile
Et quand je me fais plaisir, le temps file
L'autoroute et la vitesse, c'est fait pour les kéké
Et c'est en groupe qu'on apprend l'humilité

© B.Dauvissat